Pédagogie

L'équipe pédagogique

Les enseignants
Les enseignants Calandreta sont majoritairement des professeurs des écoles titulaires, ayant réussi le concours de l’Éducation Nationale en langue régionale, et porteurs du projet Calandreta. 
Les enseignants sont formés à Aprene (Establiment d’Ensenhament Superior Occitan), à Béziers, institut de formation équivalent de l'IUFM pour l'occitan. Aprene enseigne la pédagogie de l’immersion linguistique au cours d'un cursus de 3 années de formation. Les étudiants partagent des pratiques professionnelles en classe avec un enseignant, et préparent les épreuves théoriques du concours de professeur d’école. Ils seront installés en qualité de professeur d’école titulaire dans une classe Calandreta.
Calandreta étant une école sous contrat d'association avec l’État, tous les enseignants, titulaires ou contractuels, sont rémunérés par l’Éducation Nationale.

Participer à la vie des classes
La collaboration enseignants - parents peut se faire sous forme :
d'interventions de parents dans la classe, pour l'animation d'ateliers précis (cuisine, couture, activité artistique. . (prendre contact avec l'enseignant),
de réunions d’informations pédagogiques trimestrielles à l’initiative de l’enseignant,
d'accompagnement de sorties.

Une pédagogie active

Calandreta pratique une pédagogie active : donner la parole à l’enfant, le rendre autonome, réguler la vie de groupe et l’utiliser comme vecteur d’apprentissage. Elle utilise pour cela des institutions et des outils pédagogiques qui s’inspirent des techniques Freinet et de la pédagogie institutionnelle : ce sont des classes TFPI (Techniques Freinet - Pédagogie Institutionnelle).

La pédagogie institutionnelle

Voici quelques institutions couramment utilisées à Calandreta.
Lo "qué de nòu ? " (le "quoi de neuf ?")
C'est un lieu de parole et de rencontre, un espace sécurisé où ceux qui le veulent donnent des nouvelles personnelles aux autres. Lieu où l’on parle, mais surtout où l’on est écouté, entendu et accueilli.
Lo bilanç meteò (le bilan météo)
Il se fait au cours du regroupement de fin de journée. Les enfants expriment par un geste (main ouverte : soleil, main fermée : nuage) leur vécu de la journée. Cette institution prépare le conseil.
Lo conselh (le conseil)
C'est l'institution de régulation de la vie du groupe classe et de décision. Le conseil est le lieu institutionnalisé où les décisions concernant l'organisation de la classe sont mises en place. Tous les enfants et les adultes de la classe participent au conseil. L'enseignant est le garant de cette institution. Il comporte des règles précises. Un président donne la parole et mène le conseil, un secrétaire note ceux qui veulent parler et ce qui est dit. Le conseil se compose de plusieurs temps : les informations, les propositions, les questions, les critiques et les félicitations. C'est là que sont décidées les règles de la classe.
Il existe également le Conseil d'école, auquel participent tous les enfants et adultes de l'école, et où se décident les lois de l'école.
Los mestièrs (les métiers)
Il s'agit de la prise en charge par les enfants des tâches collectives comme par exemple : responsable du panneau de météo, du soin aux plantes, des photocopies, etc. Les métiers permettent de responsabiliser l'enfant.
Ils sont effectués lors de moments bien définis dans la journée ou dans la semaine.
Las cenchas (les ceintures)
En Calandreta, il n'y a ni classement ni notes. Ce sont les ceintures qui permettent l’évaluation des enfants. Elles sont progressivement mises en place au cours des différentes classes. Il existe une ceinture de comportement, qui est généralement la première mise en place, et des ceintures d'apprentissage pour chaque matière (mathématiques, lecture, écriture, orthographe. .). C'est le conseil qui décide de l'obtention ou non de la ceinture de comportement. Pour les ceintures d'apprentissage, il faut avoir réussi toutes les épreuves (barrettes) qu'elle comprend pour l'obtenir. Les ceintures sont passées à la demande de l'enfant (ou sur proposition du maître), lorsqu'il s'est bien entraîné et qu'il se sent prêt.
Une ceinture est acquise définitivement et seuls les succès sont inscrits.L'ordre des ceintures qui recouvrent la maternelle et l'élémentaire est rose, gris, blanc, jaune, orange, vert clair, vert foncé, bleu clair, bleu foncé, marron clair, marron foncé, noir.
Lo trabalh individual (le travail individuel)
Il s'agit de faire travailler l'enfant à son rythme. Ce travail est régulé par des plans de travail (programme sur la journée, sur la semaine) et par son niveau dans l'échelle des ceintures de couleur. En primaire, l'autocorrection des travaux est très importante.
Las còlas (les équipes)
Elles permettent aux enfants de se prendre en charge et de s'entraider. La constitution délicate des équipes est effectuée par l'enseignant d'après un sociogramme élaboré en classe. Dans chacune d'elles un cap de còla ("chef d'équipe") est nommé.
La moneda (la monnaie)
Il s'agit d'une monnaie interne à la classe ou à l'école. Cette monnaie peut être gagnée par le travail scolaire, parfois par les métiers (dont la rémunération est fixée lors du conseil) ou par la vente au marché. Elle sert à acheter au marché mais aussi à payer les amendes dont les modalités sont fixées au conseil.C'est généralement plus l'effort de l'enfant que sa réussite qui est récompensé.
Lo mercat (le marché)
Il a lieu une fois par semaine et permet d'acheter ou de vendre ce que l'on veut : des dessins, des objets fabriqués en classe ou venant de la maison, à condition d'avoir soi-même de la monnaie.

Des techniques Freinet

Voici quelques techniques Freinet couramment utilisées à Calandreta.
Lo jornal (le journal)
Créé par les enfants, il est diffusé périodiquement. Il permet aux enfants de communiquer leurs créations (textes libres) et d'informer sur leur vie de groupe.
La correspondéncia (la correspondance)
C'est un échange, soit individuel soit collectif, avec un autre groupe. Elle se concrétise par de nombreux moyens : écrits, dessins, créations, documents audiovisuels, rencontres. Elle permet de placer l'enfant dans une situation de rencontre, de création, d'exploitation de l'écrit.
L’estampariá (l'imprimerie)
C'est un moyen d'approche concret de l'écrit dans un but d'apprentissage de la lecture. C'est un moment où les enfants apprennent à être soigneux, responsables, à travailler en équipe.
Lo tèxte libre (le texte libre)
C'est un écrit en occitan produit selon l'envie de l'enfant, et selon son niveau : il commence par dessiner et raconte à l'enseignant qui écrit. Ensuite, c'est l'enfant qui écrit puis lit son texte à l'enseignant.
Los expausats (les exposés)
Les exposés, réalisés en occitan, permettent de valoriser une connaissance de l'enfant. Le thème peut être proposé par l'enseignant ou choisi par l'enfant. Les recherches sont faites en classe ou à la maison, selon le niveau. L'exposé est ensuite mis en forme et présenté en classe.

D'autres pratiques courantes à Calandreta

Los talhièrs (les ateliers)
En maternelle, ce sont de petits ateliers (garage, dînette, coloriage, lecture, etc.) installés dans la classe, et vers lesquels les enfants peuvent aller spontanément aux moments libres. Ils ont un nombre de places défini, et chaque enfant doit mettre son étiquette-nom pour y participer.
Los talhièrs descantonats (les ateliers décloisonnés)
Les ateliers décloisonnés sont des activités choisies par les enfants parmi plusieurs propositions, chaque enseignant de l'école proposant un atelier. L'enfant choisit son activité selon ses goûts et son envie sachant qu'il peut intégrer un groupe d'enfants d'âge différent, animé par un enseignant différent du sien.Les ateliers favorisent les rencontres entre les différentes classes de l'école et la création d'échanges.
La classa de descobèrta (la classe de découverte)
Il s'agit de séjours proposés par les enseignants aux enfants durant l'année scolaire. Ce séjour est préparé avec les enfants. C'est un moment très riche pour l'enfant. Il y vit des choses nouvelles en dehors du contexte de l'école (ouverture sur l'extérieur) et du milieu familial (développement de l'autonomie). Il s'y vit une expérience de groupe très importante et permet souvent de créer de nouvelles relations entre les participants. Tous ces moments vécus sont exploités au retour dans la classe.Les classes de découverte participent au bain linguistique.
Lo recampament de Bessilhas (le rassemblement de Bessilles)
La journée de Bessilles a lieu tous les ans à la base nautique de Montagnac. C'est un moment de rencontre sportive et culturelle entre toutes les écoles Calandretas du Languedoc.Ce partage avec d'autres classes, avec les correspondants, permet notamment aux enfants de se rendre compte qu'ils ne sont pas seuls à parler la langue.
Les classes multi-niveaux
C'est un choix pédagogique qui favorise l'entraide et l'échange, les plus grands pouvant aider les plus petits, qui sont donc aidés par d'autres enfants et pas seulement par les enseignants.

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien ci dessous

L’immersion précoce en occitan